2012 île d’Yeu

Les habitats improbables

Suite aux résidence sur l’île de Sein 2007-2008, il me restait un parfum d’île dans la bouche. Naviguer, voler, mi-hommes, mi-bêtes, sans but, sans fin. Un jour il faudra s’arrêter pour se reconstruire.

J’ai travaillé avec les écoles de l’île pendant un mois et poursuivi mes errances personnelles sur le voyage.

Résidence organisée par le service culturel de l’île d’Yeu.

Sculptures "habitats improbables"


2001, Rennes



Résidence de 6 mois au sein du Jardin Moderne, équipement de musiques actuelles à Rennes (35). Un double de travail fut mené un travail de commande (Aménagement extérieur de l’ancienne ventilation) et création de mobilier (table Dj, comptoir de bar. ).


2003-2004, Sénégal



Décembre 2003-Janvier 2004 : résidence de 5 semaines en Casamance au Sénégal. Travail sur les masques et sur Don Quichotte.

Un travail réalisé dans le cadre d’une résidence de l’association L’Autre Idée : voir le site de l’aventure.


2006, Brest



Article a faire


2007, Brest et Morlaix

Le Fourneau, Centre National des Arts de la Rue , Brest (29), Mai 2007.

Dans le cadre d’une résidence au Fourneau, j’ai poursuivi un travail de recherche autour du détournement de la symbolique des panneaux routiers.

Les différentes formes de panneaux et leur lieux d’implantation amènent le promeneur ou l’automobiliste à s’interroger sur le sens de cette « nouvelle signalisation de circulation ».

- Quelques images de l’installation dans l’espace public à Brest et Morlaix (29) : Le Fourneau


2007-2008, Ile de Sein

J’ai trouvé au Sud Ouest de l’île un cargo échoué en décembre 1929 "L’Hélène". A partir d’éléments de ce navire j’ai créé des personnages en ferraille et inox.

L’immobilisme

En août 2007, lors de ma première résidence, pendant trois semaines j’ai tenté de comprendre cette île battue par les flots. J’avais l’impression de me retrouver coincé, tout était figé ; le vent, le cri des gens se perdaient dans la mer. Tout était immobile.

La migration

En janvier et février 2008, lors de ma deuxième résidence sur l’île, l’hiver était sec et piquant, le vent s’engouffrait dans le dédale des rues battant pierres et chairs. Des têtes apparaissaient derrière les rideaux. Qu’est-ce que je faisais là ? Comment ne pas migrer alors que le continent est à portée de main ?

Cette recherche fut initiée lors de la résidence d’artistes mise en place par L’Autre Idée en 2007 et 2008.

Sculptures "migration"


2008, Rennes



Création de mobilier urbain.

Imaginer un mode de distribution de prospectus pour l’information des rennais lors d’événements culturels matérialisé par une tortue qui sera le logo de l’association "Les triporteurs de Maurepas". Création avec le concours des Tombées de la Nuit.